Le questionnaire de Proust : les questions et les réponses de Marcel Proust

Le questionnaire de Proust est un test de personnalité devenu célèbre par les réponses que Marcel Proust (1871-1922) y a apporté.

Marcel Proust a découvert ce test à la fin du XIXè siècle alors qu’il était encore adolescent. Ce jeu anglais datant des années 1860 nommé Confessions figurait dans un album en anglais « An Album to Record Thoughts, Feelings, &c » (un album pour garder pensées, sentiments, etc.) de sa camarade Antoinette, fille du futur président Félix Faure. À cette époque, ce type de jeu de connaissance de soi venu d’Angleterre était à la mode aidant à dévoiler ses goûts, ses convictions et ses aspirations. Marcel Proust s’y essaya à plusieurs reprises, entre quinze et dix neuf ans. Il n’a pas repris exactement le questionnaire anglais original, séparant des questions, en ignorant certaines et en ajoutant d’autres.

 

Le questionnaire et les réponses (1884-1887) figurant dans le cahier de sa camarade Antoinette Faure

Your favourite virtue Toutes celles qui ne sont pas particulières à une secte, les universelles.
Your favourite qualities in a man L’intelligence, le sens moral.
Your favourite qualities in a woman La douceur, le naturel, l’intelligence.
Your favourite occupation   La lecture, la rêverie, les vers, l’histoire, le théâtre.
Your chief characteristic
Your idea of happiness Vivre près de tous ceux que j’aime avec les charmes de la nature, une quantité de livres et de partitions, et pas loin un théâtre français.
Your idea of misery Être séparé de maman
Your favourite colour and flower  Je les aime toutes, et pour les fleurs, je ne sais pas.
If not yourself, who would you be? N’ayant pas à me poser la question, je préfère ne pas la résoudre. J’aurais cependant bien aimé être Pline le jeune.
Where would you like to live?  Au pays de l’idéal, ou plutôt de mon idéal.
Your favourite prose authors George Sand, Aug. Thierry.
Your favourite poets Musset
Your favourite painters and composers Meissonnier, Mozart, Gounod
Your favourite heroes in real life Un milieu entre Socrate, Périclès, Mahomet, Musset, Pline le Jeune, Aug. Thierry
Your favourite heroines in real life Une femme de génie ayant l’existence d’une femme ordinaire
Your favourite heroes in fiction Les héros romanesques poétiques, ceux qui sont un idéal plutôt qu’un modèle.
Your favourite heroines in fiction Celles qui sont plus que des femmes sans sortir de leur sexe, tout ce qui est tendre poétique, pur, beau dans tous les genres.
Your favourite food and drink
Your favourite names  –
Your pet aversion Les gens qui ne sentent pas ce qui est bien, qui ignorent les douceurs de l’affection.
What characters in history do you most dislike
What is your present state of mind  –
For what fault have you most toleration? Pour la vie privée des génies.
Your favourite motto Une qui ne peut pas se résumer parce que sa plus simple expression est ce qu'[il y] a de beau, de bon, de grand dans la nature.

Le questionnaire de 1890, l’année de son volontariat d’un an au 76e régiment d’infanterie à Orléans, intitulé « Marcel Proust par lui-même »

Questions originales Version de Proust Réponses de Proust vers 1890
Your favourite virtue Ma vertu préférée Le besoin d’être aimé et, pour préciser, le besoin d’être caressé et gâté bien plus que le besoin d’être admiré
Your favourite qualities in a man La qualité que je préfère chez un homme Des charmes féminins
Your favourite qualities in a woman La qualité que je préfère chez une femme Des vertus d’homme et la franchise dans la camaraderie
Your chief characteristic Le principal trait de mon caractère
What you appreciate the most in your friends Ce que j’apprécie le plus chez mes amis D’être tendre pour moi, si leur personne est assez exquise pour donner un grand prix à leur tendresse
Your main fault Mon principal défaut Ne pas savoir, ne pas pouvoir « vouloir »
Your favourite occupation Mon occupation préférée Aimer
Your idea of happiness Mon rêve de bonheur J’ai peur qu’il ne soit pas assez élevé, je n’ose pas le dire, j’ai peur de le détruire en le disant
Your idea of misery Quel serait mon plus grand malheur ? Ne pas avoir connu ma mère ni ma grand-mère
If not yourself, who would you be ? Ce que je voudrais être Moi, comme les gens que j’admire me voudraient
Where would you like to live ? Le pays où je désirerais vivre Celui où certaines choses que je voudrais se réaliseraient comme par un enchantement et où les tendresses seraient toujours partagées
Your favourite colour and flower La couleur que je préfère La beauté n’est pas dans les couleurs, mais dans leur harmonie
La fleur que j’aime La sienne— et après, toutes
L’oiseau que je préfère L’hirondelle
Your favourite prose authors Mes auteurs favoris en prose Aujourd’hui Anatole France et Pierre Loti
Your favourite poets Mes poètes préférés Baudelaire et Alfred de Vigny
Your favourite heroes in fiction Mes héros dans la fiction Hamlet
Your favourite heroines in fiction Mes héroïnes favorites dans la fiction Bérénice
Your favourite painters and composers Mes compositeurs préférés Beethoven, Wagner, Schumann
Your favorite painter Mes peintres favoris Léonard de Vinci, Rembrandt
Your favourite heroes in real life Mes héros dans la vie réelle M. Darlu, M. Boutroux
Your favourite heroines in real life
What characters in history do you most dislike
Your heroines in World history Mes héroïnes dans l’histoire Cléopâtre
Your favourite food and drink
Your favourite names Mes noms favoris Je n’en ai qu’un à la fois
What I hate the most Ce que je déteste par-dessus tout Ce qu’il y a de mal en moi
World history characters I hate the most Les personnages historiques que je méprise le plus Je ne suis pas assez instruit
The military event I admire the most Le fait militaire que j’admire le plus Mon volontariat !
The reform I admire the most La réforme que j’estime le plus
The natural talent I’d like to be gifted with Le don de la nature que je voudrais avoir La volonté, et des séductions
How I wish to die Comment j’aimerais mourir Meilleur— et aimé
What is your present state of mind Mon état d’esprit actuel L’ennui d’avoir pensé à moi pour répondre à toutes ces questions
For what fault have you most toleration ? Les fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence Celles que je comprends
Your favourite motto Ma devise favorite J’aurais trop peur qu’elle ne me porte malheur

Bien qu’il soit encore jeune, on retrouve des éléments du Proust mondain. Il affirme sa quête d’être« meilleur, et aimé ». Il existe de nombreuses similarités entre sa propre personnalité et celle du narrateur de la Recherche du Temps perdu. Il précise aussi ses affinités littéraires telles qu’Alfred de Vigny, Baudelaire, Anatole France ou Pierre Loti, auteur de Pêcheurs d’Islande haï par les surréalistes et dont le style est réputé avoir nourri celui de la Recherche.

Vos réponses au questionnaire de Proust 

1. Le principal trait de mon caractère ?

 

2. La qualité que je préfère chez un homme ?

 

3. La qualité que je préfère chez une femme ?

 

4. Ce que j’apprécie le plus chez mes amis ?

 

5. Mon principal défaut ?

 

6. Mon occupation préférée ?

 

7. Mon rêve de bonheur ?

 

8. Quel serait mon plus grand malheur ?

 

9. Ce que je voudrais être ?

 

10. Le pays où je désirerais vivre ?

 

11. La couleur que je préfère ?

 

12. La fleur que j’aime ?

 

13. L’oiseau que je préfère ?

 

14. Mes auteurs favoris en prose ?

 

15. Mes poètes préférés ?

 

16. Mes héros favoris dans la fiction ?

 

17. Mes héroïnes favorites dans la fiction ?

 

18. Mes compositeurs préférés ?

 

19. Mes peintres favoris ?

 

20. Mes héros dans la vie réelle ?

 

21. Mes héroïnes dans l’histoire ?

 

22. Mes noms favoris ?

 

23. Ce que je déteste par-dessus tout ?

 

24. Personnages historiques que je méprise le plus ?

 

25. Le fait militaire que j’estime le plus ?

 

26. La réforme que j’estime le plus ?

 

27. Le don de la nature que je voudrais avoir ?

 

28. Comment j’aimerais mourir ?

 

29. État d’esprit actuel ?

 

30. Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence ?

 

31. Ma devise ?

 

Citation :

“On n’aime que ce qu’on ne possède pas tout entier.”

Marcel Proust

Laisser un commentaire