Français soutenu : 200 expressions et formules choisies à connaître et à utiliser

La langue française comporte un grand nombre d’expressions appartenant au registre soutenu. Leur utilisation est partie intégrante d’une expression écrite et orale soutenue.

Nous avons repris ci-dessous les principales expressions ou formules de français soutenu.

Expressions, formulesSignification
À bâtons rompusSans continuité, avec de fréquentes interruptions.
À bride abattueSans aucune retenue. À toute vitesse.
À brûle-pourpointBrusquement, sans ménagement, très à propos.
À cor et à criÀ grand bruit, avec beaucoup d’insistance.
À fleurets mouchetésQui vise à ne pas blesser, à ménager l’adversaire.
À l’emporte-pièceD’une manière directe, nette, franche, mordante, incisive. Brutalement, sans tact, ni finesse.
À point nomméAu moment adéquat, attendu, souhaité.
À son corps défendantContre son gré, à regret, à contrecœur, malgré soi.
Aller à CanossaCéder complètement devant quelqu’un. S’humilier devant quelqu’un.
Aller à vau-l’eauAller à sa perte, péricliter.
Au débottéÀ l’improviste. Au moment où on arrive.
Au diable vauvertExtrêmement loin.
Autant que faire se peutDans la mesure du possible. Autant que possible.
Avoir deux poids et deux mesuresJuger différemment une même chose, selon les personnes, les circonstances, les intérêts…
Avoir l’esprit de l’escalierManquer de répartie. Ne pas pouvoir ou savoir répliquer sur le moment, mais après coup.
Avoir le feu sacré / Être tout feu tout flammeDe manière générale, éprouver de l’enthousiasme, de la passion permettant de la vivre pleinement et de la continuer malgré ses aspects ingrats ou contraignants.
Avoir maille à partir (avec quelqu’un)Avoir un différend plus ou moins vif (avec quelqu’un).
Avoir une marotteAvoir une manie, une idée fixe.
Avoir vent de…Être informé de…
Avoir voix au chapitreêtre consulté, avoir le droit d’exprimer une opinion, de participer à une délibération. Avoir de l’influence, avoir autorité pour se mêler d’une affaire.
Battre en brècheAttaquer, réfuter une argumentation, une règle, une décision…Attaquer violemment et systématiquement une personne, ses idées…
Boire du petit laitÉprouver un sentiment de vive satisfaction d’amour-propre.
Boire le calice jusqu’à la lieSouffrir jusqu’au bout un mal ou une douleur. Subir une humiliation complète. 
C’est bonnet blanc et blanc bonnetSe dit de choses présentées comme différentes, mais en réalité très similaires.
Ce n’est pas une sinécureCe n’est pas une situation, un emploi, quelque chose de facile ou de tout repos. Ce n’est pas une mince affaire.
Céder au chant des sirènesCéder à la tentation.  Se laisser séduire.
Contre vents et maréesMalgré tous les obstacles.
Convoquer le ban et l’arrière-banConvoquer / réunir toutes ses connaissances, ses amis, sa famille.
Cousu de fil blancExtrêmement prévisible (pour une histoire).
Crier haro (sur le baudet)Manifester publiquement son indignation ou sa réprobation envers quelqu’un ou quelque chose
Damer le pionSurpasser / l’emporter sur (quelqu’un).
De but en blancBrusquement, sans détour.
De fil en aiguilleEn passant d’une chose à une autre qui lui fait suite, par le jeu naturel des associations d’idées ou de l’enchaînement des faits.
De mal en pisDe plus en plus mal.
Défendre son pré carréDéfendre son domaine, son territoire réservé et les éventuelles prérogatives qui s’y attachent.
Défrayer la chroniqueÊtre au centre des conversations, souvent de manière négative. Faire beaucoup parler de soi.
Des espèces sonnantes et trébuchantesDe la monnaie (sous forme de pièces métalliques, pas de billets). Par extension, de l’argent liquide.
Des manœuvres florentinesDes manœuvres fourbes, des intrigues, menées dans le but de nuire à quelqu’un ou de l’évincer, ou bien de faire échouer une affaire
Des mesures draconiennes / une loi draconienneDes mesures, une loi d’une extrême ou excessive sévérité.
Des paroles sibyllinesDes paroles énigmatiques, mystérieuses, obscures.
Des querelles intestinesDes dissensions, des conflits qui se passent à l’intérieur d’un groupe
Donner du fil à retordreCauser des difficultés, des ennuis, des embarras (à quelqu’un).
Donner le changeFaire prendre une chose pour une autre. Tromper quelqu’un en lui donnant une fausse impression / une fausse piste.
En bonne et due formeDans les règles
En son for intérieurDans le secret de sa pensée
Être / se trouver entre le marteau et l’enclumeÊtre / se trouver entre deux camps adverses et être exposé à recevoir des coups venus des deux côtés.
Être à couteaux tirésÊtre dans une situation de grande hostilité.
Être à tu et à toi (avec quelqu’un)Être très lié, très familier (avec quelqu’un).
Être aux abonnés absentsÊtre absent. Ne pas donner signe de vie, ne pas répondre. Être parti, évanoui, inconscient.
Être connu comme le loup blancÊtre très connu.
Être coutumier du fait / Une fois n’est pas coutumeAvoir l’habitude d’agir d’une certaine manière, de faire une certaine chose / Changer une fois ses habitudes est une exception qui n’engage pas l’avenir.
Être dans les petits papiers (de quelqu’un)Jouir de la faveur, de la considération, du soutien (de quelqu’un), éventuellement de manière occulte.
Être dans ses petits souliersAvoir une sensation d’inconfort. Être mal à l’aise.
Être en odeur de saintetéÊtre en état de perfection spirituelle. Être bien vu.
Être frappé / marqué au coin du bon sensPorter la marque du bon sens
Être sujet à cautionÊtre douteux. Ne mériter qu’une confiance limitée.
Faire amende honorableReconnaître qu’on a tort. Demander publiquement pardon.
Faire contre mauvaise fortune bon cœurNe pas se laisser décourager par les difficultés. Savoir se contenter de ce qu’on peut avoir, ne pas trop en vouloir. Accepter un compromis.
Faire des pieds et des mainsFaire tous ses efforts, multiplier les démarches (pour aboutir à un certain résultat).
Faire fi deDédaigner, mépriser.
Faire flèche de tout boisMettre tous les moyens en œuvre pour réussir.
Faire florèsManifester sa joie / Faire une dépense d’éclat. Obtenir des succès, de la réputation.
Franchir le RubiconFaire un pas décisif et irréversible. Prendre une décision et en assumer toutes les conséquences.
Garder une poire pour la soifÊtre prévoyant, garder de côté de quoi assurer des besoins futurs. Économiser, épargner.
Habiller pour l’hiverDire du mal (de quelqu’un).
Il y a (il n’y a pas) péril en la demeureIl y a (il n’y a pas) des risques à rester sans agir, à ne pas trouver une solution à un problème.
Il y a anguille sous rocheIl y a quelque chose de caché, une perfidie qui se prépare. L’affaire n’est pas claire.
Jeter de l’huile sur le feuEnvenimer une querelle, inciter à la dispute, aggraver une situation.
Jeter la (première) pierre (à quelqu’un)Accuser, blâmer, critiquer (quelqu’un).
Jeter le bébé avec l’eau du bainPerdre de vue l’essentiel. Se débarrasser d’une chose pourtant importante dans le but d’éliminer avec les ennuis ou contraintes qu’elle implique.
Jeter son dévoluFaire un choix définitif. Décider d’obtenir.
Jouer les CassandrePrévoir et annoncer des évènements tragiques ou désagréables sans être cru.
L’alpha et l’omégaLa totalité, ou le début et la fin de quelque chose.
La croix et la bannièreDe grandes complications ou difficultés.
La paille et la poutreLes défauts d’autrui qu’on perçoit comme gênants, tout en ignorant les siens propres.
La politique de l’autrucheLe fait d’ignorer volontairement le danger ou l’échec probable.
La portion congrueDes ressources minimes, insuffisantes.
La quadrature du cercleUn problème impossible à résoudre. Un projet irréalisable.
La réponse du berger à la bergèreLa réponse qui clôt la discussion, sans possibilité d’y revenir. Le dernier mot. Une manière de rendre à quelqu’un la pareille.
La substantifique moelleCe qu’il y a de meilleur, de plus précieux ou de plus profond. Le sens caché.
La tentation de VeniseLa tentation de se consacrer à autre chose, de changer de vie.
Lâcher la proie pour l’ombreAbandonner quelque chose de palpable, de réel pour quelque chose d’hypothétique, une espérance vaine.
Le défaut de la cuirasseLe point faible, le point sensible (de quelque chose ou de quelqu’un).
Le diable est dans les détailsIl ne faut jamais négliger les détails, car ils peuvent être source de désagréments importants.
Le droit d’inventaireLe droit d’établir, à propos d’une chose passée, une liste de ce qui a été positif et négatif.
Le fer de lancePartie avancée et offensive d’un dispositif militaire. Partie d’un dispositif qui agit directement et efficacement contre un adversaire.
Le fin du finCe qu’il y a de mieux dans le genre. 
Le rocher de SisypheUn travail difficile, toujours recommencé, interminable.
Le supplice de TantaleLa frustration d’une personne qui voit ses désirs toujours sur le point d’être réalisés, mais dont les espoirs sont à chaque fois déçus.
Le tonneau des DanaïdesUne tâche sans fin, un travail à recommencer sans cesse. Un compte en banque constamment vidé de son contenu par quelqu’un de très dépensier.
Le ventre mouLe point faible, de moindre résistance de quelqu’un, d’une organisation, de quelque chose.
Les délices de CapoueLe plaisir de l’immédiat, la satisfaction de l’instant préférés à la mise en œuvre de projets plus profitables à terme. Le choix de la facilité au détriment de l’efficacité ou de la durabilité.
Les moutons de PanurgeSe comporter comme des moutons de Panurge, c’est faire la même chose que les autres, suivre une mode, se conformer à une idée dominante, en éliminant tout sens critique.
Les tenants et les aboutissantsLa totalité des informations, circonstances ou détails liés à une affaire ou à un dossier. Ce qui a justifié, a été à l’origine (de quelque chose).
Les vaches maigres / les vaches grassesLa pénurie / l’abondance.
Manger à tous les râteliersProfiter de toutes les situations possibles, sans scrupules. Piocher sans hésiter dans tout ce qui peut être bénéfique.
Manger son pain blanc en / le premierPasser d’un état heureux à un autre qui ne l’est pas.
Marquer d’une pierre blancheNoter une date, un évènement positif de manière à s’en souvenir longtemps.
Ménager la chèvre et le chouMénager des intérêts contradictoires.
Mesurer à l’aune de…Juger d’après…Estimer par comparaison avec…
Mettre en coupes régléesDominer et exploiter quelqu’un ou une collectivité.
Mettre à l’encanVendre au rabais ou aux enchères des biens dont on ne souhaite pas réellement se débarrasser. Proposer au plus offrant.
Mettre à l’indexSignaler une chose ou une personne comme dangereuse. Exclure, condamner.
Mettre la main à la pâteParticiper au travail, à ce qu’il y a à faire.
Mettre le feu aux poudresDéclencher des réactions violentes ou des sentiments violents. Aggraver une situation.
Mettre le holàFaire cesser une querelle, une bataille. Mettre fin ou mettre bon ordre à quelque chose.
Mettre sur la selletteSoumettre quelqu’un à un interrogatoire serré. L’exposer aux jugements et aux critiques les plus sévères. Lui faire avouer des choses qu’il voulait tenir secrètes.
Mettre sur un piédestal / Tomber de son piédestalVouer une grande admiration / Perdre son prestige.
Mi-figue, mi-raisinD’un air à la fois satisfait et mécontent, ou à la fois sérieux et en plaisantant.
Miroir aux alouettesPiège, leurre, dispositif trompeur.
Monter au pinacleParvenir à la situation la plus élevée, en termes de responsabilités, de compétences, de hiérarchie.
Monter sur ses grands chevauxS’emporter, se mettre en colère. Prendre de haut.
Montrer patte blancheDonner un signe de reconnaissance, une autorisation pour pouvoir entrer dans un lieu ou participer à une assemblée.
Nager entre deux eauxManœuvrer entre deux partis, sans se compromettre. Refuser de s’engager.
Ne pas lésiner sur les moyensFaire tout ce qu’il faut / tout ce qui est nécessaire pour obtenir satisfaction / arriver à son but.
Ne pas mâcher ses motsParler franchement. S’exprimer sans ménagement.
Ne pas pouvoir être (à la fois) au four et au moulinNe pas pouvoir être partout à la fois. Ne pas pouvoir faire plusieurs choses en même temps.
Ne pas tarir d’élogesÊtre très élogieux.
Ne pas y aller avec le dos de la cuillèreAgir sans modération. Faire les choses carrément.
Ne pas y aller par quatre cheminsAller droit au but, sans user de moyens détournés. Agir sans détour.
Ni fait, ni à faireMal fait, bâclé.
Nul n’est prophète en son paysIl est plus difficile d’être apprécié ou reconnu chez soi qu’à l’étranger. Les talents de quelqu’un ne sont jamais assez reconnus par les siens.
On ne peut à la fois être juge et partieOn ne peut pas juger avec équité ses propres fautes. On ne peut avoir un pouvoir de décision dans une affaire où l’on a des intérêts personnels.
Ôter / retirer une épine du piedDélivrer d’une contrariété. Tirer d’embarras.
Ouvrir / fermer le banOuvrir ou fermer une manifestation comme un séminaire, un salon, une exposition…
Par acquit de consciencePour n’avoir rien à se reprocher/ éliminer d’éventuels scrupules.
Par monts et par vauxUn peu partout, de tous côtés.
Pas piqué des vers / hannetonsParfait, excellent, exceptionnel, très réussi, formidable…Bien conservé, intact.
Passer (sauter) du coq à l’âneDans une discussion ou un écrit, passer brutalement d’un sujet à un autre, sans transition ni liaison. Tenir des propos incohérents.
Passer sous les fourches caudinesLorsqu’on est vaincu, être contraint d’accepter des conditions humiliantes ou ruineuses. Subir une cuisante humiliation.
Payer au lance-pierresSous-payer.
Perdre son latinNe plus rien comprendre à quelque chose.
Piquer un fardRougir brusquement.
Porter aux nuesManifester un grand enthousiasme pour…Admirer. Attribuer des mérites excessifs, surestimer.
Porter sur les fonts baptismauxLancer, mettre en œuvre, faire connaître quelque chose qui existait déjà mais qui était inconnu du grand public.
Pousser des cris d’orfraieHurler, pousser des cris stridents (souvent sans réelle justification, avec une certaine disproportion entre l’acte et la réaction). Protester violemment.
Prendre des vessies pour des lanternesSe faire des illusions grossières sur des choses ou des gens. Se tromper lourdement dans ses appréciations.
Prendre la moucheSe fâcher, s’énerver brusquement, souvent pour une raison futile.
Prendre le mors aux dentsSe laisser aller à la colère. Se mettre soudainement et avec énergie à un travail, à une entreprise…
Promettre monts et merveillesPromettre des avantages considérables, des choses admirables, étonnantes.
Qui trop embrasse mal étreintQui entreprend trop de choses à la fois court à l’échec.
Remettre aux calendes grecquesRemettre à une date qui n’existe pas, donc qui n’arrivera jamais.
Reprendre du poil de la bêteAller mieux après avoir été très malade. Reprendre l’avantage sur un adversaire après avoir été en situation de faiblesse.
Rire à gorge déployéeRire aux éclats, très fort.
Rire sous capeRire ou se réjouir sans le montrer.
Ruer dans les brancardsSe révolter, se rebiffer. Refuser de continuer un travail.
S’attirer les foudres (de quelqu’un)S’attirer des reproches, une condamnation.
S’en aller en eau de boudinPartir en déconfiture. Aller à l’échec. Mal tourner.
S’endormir / se reposer sur ses lauriersSe contenter d’un premier succès.
S’inscrire en faux (contre quelque chose)Opposer un démenti, une dénégation.
Sans bourse délierSans payer. Sans qu’il en coûte rien.
Sans coup férirSans rencontrer de résistance, sans difficulté.
Sans crier gareSans prévenir, sans avertir. Inopinément, à l’improviste.
Sans queue ni têteIncohérent, incompréhensible.
Sans tambour ni trompetteDiscrètement, secrètement, sans bruit.
Scier la branche sur laquelle on est assisS’attaquer à une situation dont on bénéficie pourtant ou à des personnes dont on tire pourtant profit.
Se battre contre des moulins à ventLutter contre des ennemis ou des difficultés imaginaires. Se battre contre quelque chose sans espoir de gagner.
Se faire L’avocat du diableCelui qui défend une personne ou une cause difficile à défendre.
Se mettre au vertAller se reposer, se refaire à la campagne. S’éloigner d’une situation ou d’un endroit stressant, dangereux, désagréable.
Se mettre martel en têteSe faire du souci, se laisser obséder par une inquiétude.
Se noyer dans un verre d’eauÊtre incapable de faire face (sereinement) à la moindre difficulté. Être complètement perdu une fois confronté au moindre changement.
Se parer des plumes du paonChercher à tirer parti, se vanter d’avantages, de mérites qui reviennent à autrui.
Se porter comme un charmeTrès bien se porter, être en parfaite santé.
Se réduire comme une peau de chagrinSe réduire progressivement (jusqu’à ce qu’il n’en reste plus rien).
Se regarder en chiens de faïenceSe regarder avec hostilité, se dévisager avec méfiance.
Se saigner aux quatre veinesSe priver (généralement pour quelqu’un). Se donner beaucoup de mal.
Se tenir (être) droit dans ses bottesGarder une attitude ferme et déterminée, sans plier. Avoir la conscience tranquille (même à tort).
Secret de polichinelleFaux secret, que tout le monde connaît.
Séparer le bon grain de l’ivraieSéparer les méchants et les bons, le mal et le bien.
Sonner l’hallaliAnnoncer la défaite, la ruine, la déchéance (de quelqu’un, de quelque chose). Proclamer sa victoire.
Sortir de ses gondsSe mettre brutalement en colère, s’emporter.
Sous la férule de…Sous l’autorité, le pouvoir de…
Sur le fil du rasoirDans une situation instable, dangereuse, critique, susceptible de mal se terminer ou de faire basculer d’un côté non souhaité.
Tailler des croupièresOccasionner des difficultés, des embarras. Faire obstacle à des projets.
Tenir à quelque chose comme à la prunelle de ses yeuxTenir beaucoup, énormément à quelque chose.
Tenir la dragée haute à quelqu’unFaire sentir son pouvoir à quelqu’un. Faire longtemps attendre quelqu’un et ne lui procurer qu’une petite quantité de ce qu’il attend.
Tirer à boulets rougesAttaquer (quelqu’un ou quelque chose) en termes violents. Faire tomber (sur quelqu’un) une pluie d’injures ou de reproches.
Tirer des plans sur la comèteFaire des projets sur des hypothèses souvent peu vraisemblables ou vérifiables (et prendre un grand risque d’échouer).
Tirer les marrons du feuEntreprendre quelque chose de risqué ou dangereux pour le profit de quelqu’un d’autre. Tirer avantage d’une situation pour soi-même, parfois malhonnêtement.
Tirer sur l’ambulanceAccabler quelqu’un qui est dans une situation désespérée. S’acharner sur quelqu’un que le sort a déjà beaucoup éprouvé.
Tomber dans l’escarcelleRentrer dans le portemonnaie / portefeuille (de quelqu’un). S’ajouter aux moyens financiers (de quelqu’un).
Tomber comme un couperetArriver brusquement, souvent par surprise, et avec des conséquences désagréables.
Tomber sous le sensÊtre évident. S’imposer spontanément à l’esprit.
Tourner casaque / Retourner sa veste Fuir. Changer brutalement d’opinion ou de parti.
Trancher le nœud gordienRésoudre un problème d’une manière expéditive. Trancher dans le vif, prendre une décision de manière radicale.
Trouver son chemin de DamasSe convertir à une doctrine (après l’avoir combattue). Trouver sa voie.
Tuer (écraser, étouffer) dans l’œufArrêter quelque chose, étouffer une affaire dès le départ, dès le début.
Tuer la poule aux œufs d’orSe priver de profits futurs importants pour satisfaire des intérêts immédiats. L’avidité et l’impatience sont de vilains défauts. N’agir que pour le court terme, sans aucune vision à long terme.
Un ballon d’essaiUn premier jet d’une chose rendue publique, l’annonce d’un projet afin de vérifier comment il sera accueilli par sa cible.
Un baroud d’honneurUn combat désespéré, perdu d’avance, livré pour sauver l’honneur.
Un cautère sur une jambe de boisUne mesure complètement inutile, inefficace.
Un choix cornélienUn dilemme, un choix extrêmement difficile. Un choix qui oppose la raison et les sentiments, ou l’honneur et ces derniers.
Un colosse aux pieds d’argileQuelqu’un ou quelque chose dont la force ou la solidité n’est qu’apparence ou qui repose sur une base fragile.
Un combat homériqueUn combat spectaculaire, épique, héroïque, fabuleux, surhumain…
Un compte d’apothicaireUne facture exagérée. Un calcul compliqué dont les résultats n’ont aucun intérêt ou sont difficilement vérifiables.
Un coup de JarnacUn coup habile, décisif, mais inattendu. Un coup donné par traîtrise.
Un coup de TrafalgarUn accident désastreux et généralement inattendu. Un très mauvais coup.
Un fil d’ArianeUn moyen de se diriger au milieu des difficultés. Une voie à suivre pour arriver à un résultat difficile à atteindre. Un guide entre deux points difficiles à relier.
Un homme de l’art – C’est du grand art – L’enfance de l’artUn expert dans son métier – C’est superbement réalisé – Quelque chose de simple à faire
Un homme de pailleUne personne qui agit comme prête-nom d’une autre, souvent dans une affaire douteuse.
Un jugement de SalomonUn jugement empreint de sagesse et d’équité. Un jugement qui partage les torts entre deux parties.
Un pavé dans la mareQuelque chose qui trouble une situation sans histoire, qui fait scandale, qui dérange une situation ou des habitudes bien tranquilles.
Un point d’orgueUn moment intense au cours d’une action ou d’une succession d’évènements.
Un travail de bénédictinUn travail intellectuel de longue haleine. Un travail qui exige beaucoup de patience et de soin.
Un violon d’IngresUne activité à laquelle on aime se consacrer en dehors de sa profession. Un hobby.
Une chasse aux sorcièresUne persécution organisée et généralement injuste (très souvent par un gouvernement contre ses opposants).
Une cinquième colonneUne organisation qui, à l’intérieur d’un lieu (ville, pays…), opère en faveur de l’ennemi. Des services secrets d’espionnage d’un pays étranger.
Une douche écossaiseUn traitement très contrasté (agréable, désagréable…).
Une guerre picrocholineUn conflit entre personnes ou institutions, déclenché pour des raisons obscures ou ridicules.
Une levée de boucliersUne démonstration collective d’opposition.
Une madeleine de ProustUn micro-évènement qui fait ressurgir des souvenirs de jeunesse. Un acte mineur porteur d’une forte charge émotionnelle.
Une mise en abymeUne œuvre imbriquée dans une œuvre de même type.
Une offre / promesse de GasconUne offre peu sérieuse, une promesse non tenue.
Une sensibilité d’écorché vifUne sensibilité excessive, exacerbée.
Une tempête dans un verre d’eauBeaucoup de bruit ou d’agitation pour pas grand chose.
Une vérité de La Palice / Une lapalissadeUne évidente vérité qui prête à rire.
Une victoire à la PyrrhusUne victoire chèrement acquise, au résultat peu réjouissant.
Vaincre / briser le signe indienVaincre la malchance. Briser le mauvais sort.Interrompre une série noire.
Voir quelque chose par le petit bout de la lorgnetteNe voir des choses qu’une petite partie, qu’un aspect accessoire dont on exagère l’importance, au point de négliger l’ensemble. Avoir des vues étriquées, un esprit étroit.
Vouer aux gémoniesAccabler quelqu’un, lui faire de violents reproches ou l’humilier publiquement. Livrer quelqu’un au mépris public, le couvrir de honte.
Vouloir le beurre et l’argent du beurreTout vouloir, sans contrepartie. Vouloir gagner sur tous les plans.

En savoir plus sur L'ABC DU FRANÇAIS

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire