Prononcer des paroles sibyllines : origine et signification

L’expression « prononcer des paroles sibyllines » vient des sibylles, prêtresses d’Apollon chargées de prédire l’avenir dans la Grèce antique. Le caractère obscur et énigmatique de leurs oracles a par la suite était appliqué à des paroles de même nature.

Sa signification :

  • prononcer des paroles sombres, obscures qui paraissent énigmatiques,
  • prononcer des propos aux sens cachés relevant du mystère,
  • s’exprimer de façon à donner un sens mystérieux à ses paroles

Son origine :

Sibylle était une prophétesse du Dieu Apollon à laquelle les dieux avaient donné le pouvoir de prophétie. Elle pouvait faire connaître leur avenir aux hommes qui souhaitaient savoir ce que les dieux leur réservaient. De façon plus large, les sibylles étaient les prêtresses d’Apollon, quel que soit le lieu de culte (Erythrae, Libye ou Cumes). Connaissant l’avenir des hommes, les notables les consultaient chaque fois qu’ils devaient prendre de grandes décisions. Les oracles des sibylles étaient regroupés dans des « livres sibyllins » qu’il fallait consulter lorsqu’il s’agissait de prendre une décision importante. Les propos écrits étant mystérieux, de véritables énigmes, ils devaient être interprétés par les personnes les lisant. En réalité, ce langage obscur devait préserver les sibylles des erreurs de prophétie.

Un exemple d’oracle sibyllin est le suivant : venu demander à une sibylle de lui prédire l’avenir, un soldat romain s’entendit répondre : « Ibis redibis non morieris in bello. ». Il s’en alla en plein doute, car avec une respiration ou une virgule après redibis, la phrase signifie : « tu partiras, tu reviendras, tu ne mourras pas à la guerre. » En revanche, si la pause intervient après non, le sens de la prophétie change complètement : « tu partiras, tu ne reviendras pas, tu mourras à la guerre ».

L’expression :

À présent, les paroles sibyllines sont des paroles énigmatiques, des interprétations dont le sens n’est pas clair comme des traductions de prophéties. Elles ont donné naissance à l’expression « prononcer des paroles sibyllines » relatives à des discours mystérieux et énigmatiques, dont le sens est difficile à saisir.


En savoir plus sur L'ABC DU FRANÇAIS

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire