Entreprenariat ou entrepreneuriat ?

Pour désigner le concept de « fonction de créateur d’entreprise d’une personne » et, par extension de sens, la création d’entreprise elle-même, on utilise le terme d’entrepreneuriat et de plus en plus fréquemment celui d’entreprenariat. Quel est le bon terme à utiliser ?

La bonne orthographe :

Le terme  »entreprenariat » (« entrepreneurship ») a été défini la première fois à la Harvard Business School par le professeur Howard Stevenson comme « la poursuite d’une opportunité au-delà des ressources que vous contrôlez ».

Le terme anglais a fait l’objet d’une traduction en français suivant une certaine logique orthographique.

Le mot correct est « entrepreneuriat » est formé de celui d’entrepreneur auquel on a ajouté la voyelle « i » et le suffixe « at » indiquant la fonction d’une personne comme dans mentorat, tutorat ou mécenat.

Le terme « entreprenariat » formé avec le suffixe –ariat, sur le modèle des dérivés des termes qui se terminent en –aire comme secrétariat de secrétaire, notariat de notaire, partenariat de partenaire, est déconseillé, car la forme entreprenaire n’existe pas.

Les autres néologismes dérivés du terme « entrepreneur »:

Afin de préciser le statut de la personne engagée dans la création d’entreprise, il existe également les néologismes :

  • « intrapreneuriat«  désignant la mise en place d’une démarche d’entrepreneuriat au sein de l’entreprise.
  • « auto-entrepreneuriat » (les auto-entrepreneurs sont indépendants et à fournissent leurs services sur la base de contrats ou de projets à une entreprise).

Même si la forme incorrecte ‘entrepreunariat » se retrouve dans plus d’un tiers des cas du fait d’une confusion et du prononciation, le terme « entrepreneuriat » est la forme correcte en français d’une notion anglo-saxonne à l’origine.


En savoir plus sur L'ABC DU FRANÇAIS

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire