Français soutenu : 140 mots à connaître et à utiliser

La langue française comporte différents registres dont le registre soutenu qui a recours à un vocabulaire rare et varié, des phrases plus longues, une syntaxe plus complexe et des figures de style. Il est particulièrement adapté au langage écrit qu’il soit formel ou littéraire.

Nous avons réuni 140 mots appartenant à ce vocabulaire choisi permettant de développer une expression plus soutenue.

Motssignification
abraser user, polir une surface par frottement
accroire croire quelque chose qui n’est pas vrai en se laissant influencer à tort
acerbité caractère de ce qui est âpre et dur
acméplus haut point d’une maladie ; point culminant
acréantement promesse
acrimoniehumeur âcre, aigreur des sentiments et du langage
adamantin qui a l’éclat ou la dureté, la résistance du diamant
admonestation avertissement, remontrance sévère
adventice qui viennent à l’esprit d’après l’extérieur de soi
affidé quelqu’un en qui on peut avoir confiance ; confident subalterne d’un grand personnage ; complice
agapes repas offert aux pauvres par les parents en l’honneur d’un défunt.
agreste champêtre
algaradeattaque militaire brusque pour effrayer ; altercation vive et soudaine
amèneagréable, avenant
anagnoste personne qui lit les écrits d’un maître lors de ses cours
analepse figure de style, flashback en littérature
anathème excommunication, quelqu’un excommunié
anomie absence de normes ou d’organisation stable ; désarroi qui en résulte chez l’individu
apathie incapacité d’être ému ou de réagir
apologie défense publique de quelqu’un ou de quelque chose
aporiedifficulté logique insoluble
apostat qui a abandonné publiquement sa religion
appétence tendance vers ce qui satisfait les penchants naturels
bénéolentqui sent bon, qui exhale une odeur agréable
béotienpersonnage lourd, peu ouvert aux lettres et aux arts, qui a des goûts grossiers.
bretteurqui aime se battre à l’épée
cacique chef indien en Amérique centrale ; quelqu’un nanti de fonction importante
chenudont les cheveux ont blanchi par vieillesse
circonlocution manière d’exprimer sa pensée de façon indirecte
cocardier chauvin
comminatoire renferme la menace d’une peine légale ; destiné à intimider
concussion profit illicite qu’un agent public tire sciemment de l’exercice de ses fonctions.
connotatif qui implique en même temps que l’objet qu’il désigne, un trait caractéristique de la classe à laquelle l’objet appartient
crapuleux malhonnête et sordide ; accompli pour voler
déréliction sentiment douloureux d’être abandonné, notamment de Dieu
désavouer renier ; désapprouver ; déclarer non autorisé à agir ainsi
déshérenceabsence d’héritiers ou de légataires
dialogiqueen forme de dialogue
dirimant dont la force contraignante ne laisse aucune possibilité de recours
disputation débat (en particulier dans le système universitaire du Moyen-Âge)
droit de cité être admis à
eccéité caractère de singularité absolue par lequel un individu se distingue de tout autre
élégie court poème mélancolique
endémique espèce localisée sur une aire restreinte ; qui sévit constamment dans un pays, un milieu
endêver éprouver une vive contrariété
entéléchiel’être qui passe de la puissance (ce qui peut être fait) à l’acte (ce qui est fait)
épigone successeur, imitateur
éristiquerelatif à la controverse
expédient moyen de fortune, peu honnête ou dans d’autres cas ingénieux, auquel on recourt pour résoudre une difficulté
faire accroire à qqn mentir à quelqu’un
forclos exclu, rejeté, maintenu à l’extérieur
gasconnadepersonne qui fanfaronne
gémellité fait d’être jumeaux
gigogne qui s’emboîtent les uns dans les autres
gnoséologiepartie de la philosophie qui traite de l’origine, des fondements, des limites de la connaissance
hâbleurqui parle beaucoup, en exagérant et en se vantant
hanséatique qui appartenait à la hanse germanique, association de cités marchandes (Hambourg, Brême, Lubeck, etc.) commerçant dans la Baltique et la mer du Nord
herméneutique méthode d’interprétation des textes, surtout les textes sacrés.
hétaïre courtisane grecque d’un rang assez élevé ; femme vénale
horion coup généralement violent ; marque laissée sur la peau par un coup
hylémorphisme idée venant d’Aristote selon laquelle l’être est constituée de deux éléments : la matière et la forme.
hypostaseprincipe divin ; chacune des trois personnes qui constituent Dieu pour les Chrétiens
hypostasier prêter une réalité à une pure abstraction
idiosyncrasie façon de réagir, tempérament propre à chacun
impavide indifférent, qui ne laisse paraître aucune peur
impécuniosité manque d’argent
impéritie incapacité
impétrant celui qui a obtenu un diplôme ; celui qui a reçu l’autorité pour faire quelque chose
imprécation souhait de malheur contre quelqu’un
inanition épuisement général du corps à cause de la faim
inchoatif qui est au début, qui commence
indigent qui manque du nécessaire à la vie ; pauvre
inférence admettre une proposition en partant d’un autre fait qu’on a admis
ingambe alerte dans ses mouvements, démarche souple
interlope suspect, louche
Isonomielittéralement « égalité devant la loi », régime d’égalité des droits civiques apparu à Athènes en 508 av. J.-C.
janissaire soldat d’élite de l’infanterie turque qui protégeait le sultan ; garde du corps
janséniste relatif à la doctrine de Jansenius, sur la prédestination notamment ; qui se fonde sur une morale austère
junte assemblée administrative, politique, dans les pays ibériques militaires de haut rang qui s’emparent du pouvoir
landerneau(ville du Finistère) péjoratif, « petit monde », dans le sens d’une communauté de taille suffisamment réduite pour que tout le monde se connaisse.
lavis manière d’exécuter un dessin avec de l’encre de Chine, du bistre, de la sépia ou toute autre substance colorante étendue d’eau
lénifiant qui calme la douleur
louvoyer naviguer en zigzag pour utiliser un vent contraire ; prendre détours pour un but
magnanimitéclémence, générosité
malingre en mauvaise santé ; chétif
manant homme de condition inférieure, roturier ; paysan
manichéisme bien et mal fondamentaux, religion du Perse Mani ; qui considère uniquement l’existence selon deux principes, le bien et le mal
métempsycose incarnation d’une âme individuelle qui passe successivement dans des êtres distincts (homme, animal ou végétal) au terme de chaque existence
miasme émanation malsaine provenant de matières organiques en décomposition
monocamérisme système parlementaire à une seule chambre
moratoire qui accorde un délai, suspension des actions en justice
morsce qui réfrène ; pièce du harnais qui permet de conduire un cheval. ; Prendre le mors aux dents – céder soudain à ses impulsions
Naïade nymphe qui personnifiait une fontaine ou une rivière, et passait pour habiter ses eaux
noétiquequi concerne l’acte de connaissance
obérer accabler de dettes ; compromettre gravement
ochlocratie gouvernement par la foule, les basses classes
omineux lourd de présages funestes
ontologie étude des propriétés générales de l’être
ordalie épreuve dont l’issue est selon la croyance déterminée par Dieu, servant de jugement notamment au Moyen-Âge
ornières traces creusées dans les chemins par les voitures ; routine
orthopraxie correction d’une difformité ou d’une déformation par des moyens mécaniques ou par des moyens chirurgicaux
panacée remède universel
panégyrique apologie
paralogisme raisonnement faux, dont l’erreur, contrairement au sophisme, est involontaire.
peccabilité susceptible de pécher
pédologique qui étudie les sols
pélagianismedoctrine de Pélage, qui soutenait que l’homme pouvait assurer son salut par ses seuls mérites
péristyle du grec « entouré de colonnes », colonnade bordant un édifice, une place
phalanges armée ; corps d’infanterie rangé dans un ordre compact
phlogistiquefluide qu’on supposait inhérent à tout corps et qui, lorsqu’il abandonnait ce corps, en provoquait la combustion
piaculairequi sert à apaiser la colère divine
picrocholin qualifie les guerres stupides opposant Picrochole à Grandgousier et à Gargantua ; conflit entre des institutions ou des individus, aux péripéties souvent burlesques et dont le motif apparaît obscur ou insignifiant
ploutocratie gouvernement par les plus fortunés
prégnance qualité de ce qui s’impose avec force à l’esprit
prétorien garde personnel d’empereur romain ; militaire servant un régime autoritaire
pusillanime qui manque d’audace, craint le risque
quodlibétal question choisie librement, dispute sur un sujet non préparé
raout grande réception mondaine
ratiociner raisonner de façon trop abstraite; se perdre en considérations interminables
recension étude de comparaison d’un texte avec les manuscrits antérieurs
rhapsodique décousu, désordonné
sapience sagesse de quelqu’un d’érudit ; sagesse de Dieu
se retirer sur l’Aventin se retirer d’une négociation en cours
sinécure situation de tout repos ; emploi payé sans rien faire
solipsisme idée que la seule réalité est celle de notre être pensant, et tout ce qui lui est extérieur ne sont que des représentations
sororité équivalent de fraternité pour les femmes
sotériologique théologie concernant le salut et la rédemption par le Christ
stochastiquealéatoire
subsumer ranger un cas d’espèce sous un concept plus général.
subvertir bouleverser
syncrétisme combinaison de doctrines initialement incompatibles
synoptique qui donne une vue générale ; Evangile synoptiques : dont les plans sont semblables St Mathieu, St Marc, et St Luc
thétique qui se rapporte à une thèse ; existentiel – conscience thétique : conscience qui pose son être comme existant
touffeur atmosphère chaude et étouffante
tracassier qui ne peut tenir en place ; qui fait des tracas à autrui
truchement fait de servir d’intermédiaire
tutélaire qui assure une protection
valence en psychologie, elle est la qualité intrinsèquement agréable ou désagréable d’un stimulus
vastité caractère de ce qui a de l’ampleur, de la grandeur
vétilleux qui demande des soins minutieux ; maniaque des petits détails

En savoir plus sur L'ABC DU FRANÇAIS

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire