Français soutenu : lettre « E »

  • Ébaubi : qui est surpris, frappé d’une stupeur admirative
  • Ébaudir : mettre en allégresse
  • Échafauder : réunir et superposer des éléments/former, construire par des combinaisons hâtives et fragiles
  • Écheniller : débarrasser qqch de nombreux éléments indésirables
  • Édifiant : qui est particulièrement instructif
  • Édile : magistrat municipal
  • Édulcorer : adoucir, affaiblir dans l’expression
  • Efflanqué : maigre, décharné
  • Efflorescence : apparition, naissance/début de la floraison
  • Effluent : qui s’écoule d’une source/ensemble des eaux usées évacuées par les égouts de la ville
  • Égotisme : disposition à parler de soi, à faire des analyses détaillées de sa personnalité physique et morale/culte du moi, poursuite trop exclusive de son développement personnel
  • Élégiaque : qui est dans le ton de la mélancolie
  • Elliptique : qui ne développe pas sa pensée fait des ellipses (procédés de style pour raccourcir le discours, art de sous-entendre/procédés de style consistant à ne pas exprimer un ou plusieurs mots que l’esprit doit suppléer)
  • Éluder : éviter avec adresse, s’y soustraire par un artifice, un faux-fuyant
  • Empesé : qui a quelque chose de raide, de compassé dans l’attitude, les manières
  • Emphase : emploi abusif ou déplacé du style élevé/exagération dans la manifestation des sentiments, des émotions
  • Empreindre : marquer qqch, laisser une trace, un signe dans ou sur qqch
  • Empyrée : séjour des bienheureux, monde supraterrestre
  • Encan (A l ’) : au plus offrant/en vente aux enchères publiques
  • Encyclique : lettre envoyée par le pape à tous les évêques pour rappeler la doctrine de l’Église à propos d’un problème d’actualité
  • Endémie : présence habituelle d’une maladie dans une région déterminée —>Endémique : qui sévit constamment dans un pays, un milieu
  • Endiguer : retenir, réprimer
  • Enferrer (s’) : se prendre à ses propres mensonges, à ses propres pièges
  • Engeance : catégories de personnes méprisables ou détestables
  • Engoncer : se dit d’un vêtement qui habille d’une façon disgracieuse en faisant apparaître le cou enfoncé dans les épaules
  • Engranger : réunir des éléments ponctuels pour conserver
  • Enluminer : colorer vivement
  • Enorgueillir (s’) : devenir orgueilleux, se glorifier, se prévaloir
  • Entériner : rendre définitif, valide en approuvant juridiquement/admettre, rendre durable
  • Entregent : art de se conduire au milieu des gens/habileté à lier des relations, à obtenir ce qu’on désire
  • Entremets : plat entre le rôti et le dessert/préparation sucrée servie avant le dessert/dessert
  • Épatement : stupéfaction, étonnement
  • Épicurien : personne qui recherche le plaisir et sait en jouir
  • Épidermique : vif, mais superficiel
  • Épigone : successeur, dans un parti, une école littéraire, philosophique/imitateur
  • Épiphénomène : phénomène accessoire qui accompagne le phénomène essentiel sans être pour rien dans son apparition et son développement
  • Épistolier : personne qui écrit beaucoup de lettres
  • Éployer : déployer, déplier
  • Éponyme : qui porte le nom en général d’une personne
  • Épure : dessin fini, par opposition au croquis
  • Équanimité : égalité d’âme, d’humeur
  • Ergoter : trouver à redire avec des arguments, des raisonnements captieux
  • Errements : habitudes invétérées, néfastes/manières d’agir blâmables
  • Érubescence : action de rougir, ou son résultat
  • Éructer : cracher, émettre, lancer
  • Essaimer : envoyer au loin
  • Ester (en justice) : soutenir une action en justice comme demandeur ou défenseur/intenter
  • Esthète : personne pour qui la beauté de l’art est une valeur primordiale, essentielle /qui prône le culte du beau au détriment de toute autre valeur
  • Estoquer : porter l’estocade/réduire un adversaire à merci
  • Étatisme : doctrine politique préconisant l’extension du rôle, des attributions de l’État à toute la vie économique et sociale
  • Éthéré : qui est de la nature supérieure, céleste, pure de l’éther/au-dessus des choses terrestres
  • Éthos : ensemble des normes éthiques qui règlent l’activité sociale/caractère propre d’un être humain, fonction de la personnalité, de l’expérience et du temps
  • Étiage : le plus bas niveau d’un cours d’eau
  • Étioler (s’) : s’atrophier, devenir ou avoir l’air plus faible
  • Étique : d’une extrême maigreur
  • Étoc : tête de rocher voisine des côtes et dangereuse pour la navigation
  • Étouffe-chrétiens : aliment, mets qui étouffe, très farineux, très épais
  • Eudémonisme : doctrine morale ayant pour principe que le but de l’action est le bonheur
  • Évagation : disposition de l’esprit à errer loin de l’objet auquel il devrait s’attacher
  • Ex cathedra : avec autorité, solennité/d’un ton doctoral, dogmatique
  • Excentrique : dont la manière d’être est en opposition avec les habitudes reçues
  • Exégèse : explication philologique, historique ou doctrinale d’un texte obscur ou sujet à discussion/Interprétation et commentaire détaillés
  • Exorbitant : qui dépasse la juste
  • Expédient : qui convient pour la circonstance/mesure qui permet de se tirer momentanément de l’embarras sans résoudre les difficultés
  • Expurgé : épuré
  • Exsangue : vidé de sa substance/qui a perdu beaucoup de sang/très pale
  • Extatique : qui est en extase/qui a le caractère de l’extase
  • Extranéité : caractère de ce qui est étranger
  • Extrinsèque : qui est extérieur à l’objet dont il s’agit, n’appartient pas à son essence, ne lui est pas inhérent
  • Exutoire : ce qui permet de se soulager, de se débarrasser d’un besoin, d’une envie


En savoir plus sur L'ABC DU FRANÇAIS

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire