Les 8 types de fautes de français à éviter

Si la langue française présente des difficultés liées à la grammaire, la conjugaison ou au lexique, certains types de fautes récurrents sont responsables d’une grande majorité des fautes. Nous en avons listé les huit types de fautes principaux.

1 – Les fautes d’orthographe courantes :

a/à On écrit « a » quand on peut le remplacer par « avait »
Exemple : Il a dormi à la maison / Il avait dormi à la maison
ai/aisLa terminaison « ai » s’emploie au futur simple
Exemple: il arrêterai de mentir
La terminaison « ais » s’emploie au conditionnel »
é/erSi on peut remplacer le verbe par l’infinitif d’un verbe du troisième groupe, comme « prendre », alors il faut écrire « er ».
Si on peut remplacer le verbe par le participe passé d’un verbe du troisième groupe, comme « pris », alors il faut écrire « é »
Exemple : il va tenter sa chance/ Il va prendre sa chance
Il a changé son train / Il a pris son train
é/ée/ées/ésAvec l’auxiliaire « être », le participe passé s’accorde toujours en genre et en nombre avec le sujet : « Elles sont passées me voir. ».
Avec l’auxiliaire « avoir », le participe passé ne s’accorde jamais avec le sujet : « Elles ont passé leur chemin. ».
En revanche, il s’accorde avec le COD lorsque celui-ci est placé avant le verbe : « les erreurs qu’elles ont avouées »
la/là« La » peut soit être un déterminant (la valise), soit remplacer un nom ou un groupe nominal ( il la suit)
« Là » peut soit indiquer un lieu (« Il est . »), soit servir à désigner quelque chose de manière précise (« cette personne- »)
ou/où « Ou » est utilisé pour proposer un choix, une alternative alors que
« Où » est soit un adverbe interrogatif, soit un adverbe relatif.
Exemple : l’aile ou la cuisse, où vas-tu ?
tout/tous« Tous » précède un pluriel, alors que « tout » précède un singulier ou un verbe.
Exemples : tous les jours, tout le peuple

2 – L’accord des nombres

zéroinvariable si déterminant numéral cardinal avec le sens d’aucun
Exemple : zéro faute
accord en nombre si employé comme un nom et précédé de « des » ou « les »
Exemple: les zéros pointés sont distribués par le professeur
unpas d’accord en nombre
Exemple : nous sommes les numéros un en orthographe
vingt/centaccord si multipliés et non suivis d’un autre nombre
Exemple : Deux cents mètres/ Deux cent trente
mille invariable
Exemple : les Mille et Une Nuits
millier(s)/million(s)/milliard(s)accord
Exemple : Dix millions d’euros
valeur ordinaleinvariable
Exemple : l’année mille huit cent (la 1800e)

3 – L’accord des couleurs

La couleur est un adjectifaccord avec le nom
Exemple : les chemises rouges
La couleur est employée en tant que nom invariable
Exemple : des chemises orange
Exceptions : « châtain », « écarlate « , « fauve « , « incarnat », « mauve »,  » pourpre » et « rose »
Exemple: les rivières pourpres
Deux adjectifs de couleur pour une couleurinvariable (non liés ou liés par un tiret ou une conjonction de coordination
Exemple : un jean bleu clair / des fleurs vert et bleu
adjectif d’origine étrangèreinvariable (auburn, fuchsia, kaki)

4 – Le futur et le conditionnel à la 1ère personne du singulier

futursans « s »
notion de certitude
Exemple : Je prendrai des vacances en août
conditionnelavec « s »
notion de souhait, possibilité, hypothèse, conditionnalité
Exemple : Je prendrais bien des vacances en août
Astucemettre à la 1ère personne du pluriel pour déterminer le temps
Exemple : Nous prendrons des vacances en août/ Nous prendrions bien des vacances en août

5 – Les adverbes se terminant par-ment

son en « ement « , « ément » ou « ument« 1 seul « m »
son en « ament »2 « m » sauf les adverbes dérivés d’adjectifs finissant par « an »
Exemples : différemment, couramment

6 – Les verbes se terminant en « eter » ou « eler »

devant un « e » muet aux présents de l’indicatif et du subjonctif (sauf à nous et vous), au présent du conditionnel, au futur à toutes les personnes et à la deuxième personne du singulier de l’impératif présent.doublement consonne
Exemple : je renouvelle, il muselle…
interpeller / regretterconserve les deux « l » ou « t »

7 – Les homonymes à ne pas confondre

à l’attention de (lorsqu’on veut charger une personne en particulier de transmettre au groupe le message) : à l’adresse de / s’utilise dans les correspondancesà l’intention de : pour, destiné à, en l’honneur de, dans l’intérêt de
avoir tortavoir tord
censé (supposé faire quelques chose)sensé (qui a du sens)
davantage (plus de)d’avantage (intérêt, privilège)
différent (qui diffère)différend (conflit)
faire partie (être une partie d’un ensemble)faire parti (constituer un parti politique)

8 – Les fautes de syntaxe (place et emploi des mots)

à Paris« sur Paris » est incorrect
à vélo« en vélo » est incorrect
accueil« acceuil » est incorrect
après quesuivi de l’indicatif et non du subjonctif
Exemple : après que je suis tombé sur ta lettre
ça me démange« ça me gratte » est incorrect
en revanche« par contre » est incorrect sur le plan grammatical
en matière de « en termes de « signifie « dans le vocabulaire de »
finir« se finir » est une erreur. On dira « se terminer »
malgréjamais suivi de la conjonction « que »
Exemple : malgré la nuit qui tombe / malgré le fait que la nuit tombe
sauf employé avec le subjoncti du verbe avoir
Exemple : Malgré qu’il en soit en fier
palliern’est pas suivi de « à »
Exemple: pallier l’absence de professeurs
s’avérer« s’avérer vrai » est incorrect. On dira « se révéler vrai »
sur le plan« au plan » est incorrect

Laisser un commentaire