Figure de style : le chiasme

Figure de style (opposition) : qu’est-ce qu’un chiasme ?

Très utilisé dans les textes religieux et la poésie, le chiasme est une figure de style consistant à rapprocher deux énoncés parfois au sens opposés en créant un effet miroir.

Définition:

Au terme issu du grec χιασμός : khiasmós (« disposition en croix, croisement », provenant de la lettre grecque khi « X » en forme de croix), le chiasme (se prononçant /kjasm/ « kyasm ») est une figure de style consistant à croiser des éléments dans une phrase ou un ensemble de phrases. L’objectif est de frapper le lecteur ou l’audience en donnant du rythme à une phrase, en établissant des parallèles, en soulignant l’union de deux réalités, en renforçant une antithèse ou en opposant deux réalités.

Proche du parallélisme, il s’en différencie par le fait qu’il procède par inversion ou symétrie alors que le parallélisme est la répétition d’une même structure syntaxique. Il est de schéma ABBA, le parralélisme de type ABAB.

Construction :

Formellement, un chiasme combine une épanadiplose (reprise, à la fin d’une proposition, du même mot que celui situé en début d’une proposition précédente: A_/_A) et une anadiplose (figure inverse: _B/B_). Un chiasme de type AB/BA (composantes extrêmes A_/_A et moyennes _B/B_ identiques) est aussi appelé antimétabole. Il est possible que les composantes figurant dans ces figures ne soient pas toujours identiques mais reliées abstraitement : schéma AB/B’A (chiasme épanadiploïque), schéma AB/BA’ (chiasme anadiploïque), schéma AB/B’A’ (chiasme abstrait).

La permutation de ces deux groupes de mots à la syntaxe identique nécessite parfois des conjonctions de coordination (mais, où, et, donc, or, ni, car), une virgule ou un point virgule.

Types de chiasmes :

TypesExemples
ergatif
(croisement de voix active et passive)
En cet affront mon père est l’offensé, / Et l’offenseur le père de Chimène ! (Pierre Corneille)
grammatical
(croisement entre deux termes de même nature ou fonction grammaticale)
De l’amour à la haine, de la haine à l’amour. / Un pour tous, tous pour un.
phonétique
(croisement de consonnes, sonorités, voyelles, rimes,…)
Je préfère les assauts des pique-assiettes aux assiettes de Picasso.(Jean Cocteau)
sémantique
(croisement de champs sémantiques)
Le roulis aérien des nuages de mer. (Alfred de Vigny)

En savoir plus sur L'ABC DU FRANÇAIS

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

Laisser un commentaire