Moyens mnémotechniques de Français (Grammaire et orthographe)

La mnémotechnique, ou mnémonique se rapporte aux techniques augmentant la mémorisation de l’information. Une phrase mnémotechnique est une phrase simple, facile à retenir, qui permet d’associer une règle à des initiales de mots, un ou des mots ou une liste de mots.

Nous avons repris ci-après quelques astuces courantes de mémorisation en grammaire et en orthographe.

Grammaire :

  • Conjonctions de coordination :

Mais où est donc Ornicar ? (mais, ou, et, donc, or, ni, car)

  • Prépositions principales :

Adam part pour Anvers avec cent sous, entre derrière chez Decontre (à, dans, par, pour, en, vers, avec, sans, sous, entre, derrière, chez, de, contre)

  • Liste des pronoms relatifs :

Qui que quoi dont où

  • Liste des mots interrogatifs :

C’est cucu, c’est occupé ! (Combien ? Quoi ? Qui ? Comment ? Où ? Quand ? Pourquoi ?)

  • Les démonstratifs

Ce, celui-ci, cette, ces… commencent par un C car quand on montre du doigt on forme un C avec le pouce et l’index

  • Pluriel des mots en « ail » terminant par « aux » :

Abaco soutra vanviem (ail, bail, corail, soupirail, travail, vantail, vitrail, émail)

  • Pluriel des mots en « ou » se terminant par « oux » :

Viens mon chou, mon bijou, mon joujou, sur mes genoux, et jette des cailloux à ce hibou plein de poux !

  • Pluriel des mots en « al » se terminant par « au » :

Retenir : « Allo ! ». Les noms se terminant par « al » deviennent « aux »

Exceptions: bal, carnaval, festival, chacal, aval, régal, bancal, cal, cérémonial, choral, récital…

  • « -aux » ou « -eaux » au pluriel ?
    •  Si le singulier se termine par « al », le pluriel se terminera par « aux »: Allo
    •  Si le singulier se termine par « eau », le pluriel se terminera par « eaux » : L’eau est en X

Exemples : un bocal » -> « des bocaux »; « un oiseau » -> « des oiseaux »

  • Genre de mots difficiles :
    • Masculin :
      • abaque – bac ; arcane – âne ; alvéole – Éole ; aphte – thé ; astérisque – risque; colchique – chic ; éphémère – maire ; effluve – fleuve ; haltère – Walter ;hémisphère – fer ; ovaire – air ; ovule – Jules ; oxygène – gènes ; pénates – mainate ; rail – ail ; soldes – sols ; stère – mystère ; trille – quadrille.
    • Féminin :
      • acné – année ; argile – île ; aérogare – gare ; anagramme – âme ; azalée – allée ; chausse-trappe – trappe ; congère – aire ; coriandre – viande ; ébène – benne ; éphéméride – ride ; épithète – tête ; mandibule – bulle ; moufle – moue ; oasis – Asie ; oriflamme – flamme ; patère – terre ; primeurs – prime ; réglisse – glisse ; stalagmite- mite ; trille – quadrille ; urticaire – équerre.
    • Associer le nom à un adjectif qualificatif de même genre de façon répétitive peut être utile :

Exemples: un aphte douloureux, un astérisque parfait…

  • Pas de conditionnel après si : Les si n’aiment pas les rait
  • Les verbes qui se conjuguent avec l’auxiliaire être :

DR (et) MRS P. VANDERTRAMP (initiales de : descendre, rentrer, mourir, revenir, sortir, passer par, venir, aller, naître, devenir, entrer, retourner, tomber, rester, arriver, monter, partir)

Orthographe :

  • Liste de mots qui ne prennent qu’un r : Un paresseux couronné caressait une carotte avec un air intéressé.
  • Les mots en « amment » (ou « emment ») ont deux m en fin : Les amants ont deux aimants fins
  • Astuces courantes :
    • nourrir prend deux r car on se nourrit au moins deux fois par jour
    • mourir prend un seul r car on ne meurt qu’une seule fois
    • courir prend un r car on manque d’air en courant
    • pourrir prend deux r comme la terre, dernier refuge des hommes
    • c ou ç ? un seul mot à retenir « ceci »
    • balai prend un seul l car il n’y a qu’un manche
    • ballet prend deux l car pour danser il faut deux jambes
    • la voix vient du larynx (vox) tandis que la voie romaine
    • appeler prend toujours deux p, un l avec le son [e] ou deux avec le son [è]
    • appuyer prend deux « p » car on s’appuie mieux sur deux jambes.
    • J’aperçois sur une jambe mais j’apparais sur les deux.
    • échapper prend deux “p” car on s’échappe mieux avec deux pieds.
    • hypocrite: il fait toujours les choses par en dessous (hypo = sous)
    • La vieille ne peut marcher qu’avec ses deux bâtons
    • l’hirondelle prend deux l, car elle vole avec ses deux ailes
    • la libellule a quatre ailes en tout
    • enveloppe ne prend qu’un l car on ne met qu’une lettre dans une enveloppe
    • satellite prend deux l car c’est plus pratique pour voler et un seul t car il ne tourne qu’autour d’une seule terre
    • on se souvient de qqch, mais on se rappelle qqch
    • la connexion avec un x comme pour un croisement de câbles
    • les amandes poussent sur les Arbres, les amendes sur les Essuie-glaces
    • pilule avec un l parce que madame la prend qu’une fois par jour
    • colline a deux colonnes (2 l) et colonne a deux collines (2 n)
    • culotte prend deux t car il y a deux jambes pour une culotte
    • toujours, toujours un “ s ” et à jamais, ne jamais l’oublier.
    • Le chapeau de cime est tombé dans l’abîme et celui du boiteux est tombé dans la boîte.
    • On dit chapeau pour la tâche accomplie et non pas chapeau pour la tache au complet.

Un commentaire

Laisser un commentaire