140 mots de vocabulaire recherché

La langue française comporte différents registres, de vulgaire à littéraire, adaptés à une situation d’énonciation particulière, déterminant, notamment, certains choix lexicaux.

Nous avons repris ci-après 140 mots de vocabulaire recherché.

MotsSignification
accroirecroire quelque chose qui n’est pas vrai en se laissant influencer à tort
acerbitécaractère de ce qui est âpre et dur
acméplus haut point d’une maladie ; point culminant
acréantementpromesse
acrimoniehumeur âcre, aigreur des sentiments et du langage
adamantinqui a l’éclat ou la dureté, la résistance du diamant
admonestationavertissement, remontrance sévère
adventicequi viennent à l’esprit d’après l’extérieur de soi
affidéquelqu’un en qui on peut avoir confiance ; confident subalterne d’un grand personnage ; complice
agonistiquerelatif à la lutte, notamment à la lutte pour la vie
agrestechampêtre
amèneagréable, avenant
anachorètereligieux qui mène, retiré dans la solitude, une vie de sobriété et de contemplation
anagnostepersonne qui lit les écrits d’un maître lors de ses cours (par exemple Aristote, anagnoste de Platon)
analepsefigure de style, flashback en littérature
anathème(anathêma : « malédiction ») excommunication, quelqu’un excommunié
anomieabsence de normes ou d’organisation stable ; désarroi qui en résulte chez l’individu
apodictiqueprésente un caractère d’universalité et de nécessité absolue
apologiedéfense publique de quelqu’un ou de quelque chose
aporiedifficulté logique insoluble
apostatqui a abandonné publiquement sa religion
appétencetendance vers ce qui satisfait les penchants naturels
caciquechef indien en Amérique centrale ; quelqu’un nanti de fonction importante
cagotpersonne qui a une dévotion hypocrite ou mal comprise
cailletagebavardage frivole, notamment de femmes
camusqui a le nez (le museau) court et aplati
caudilloà l’origine, chef de guerre au sein de la Reconquista espagnole. De nos jours, leader politique et militaire lors des guerres d’indépendance en Amérique latine.
chenudont les cheveux ont blanchi par vieillesse
chrieexercice de rhétorique dans lequel les élèves commentaient une sentence ou un fait mémorable selon certains lieux communs
chrismemonogramme du Christ
circonlocutionmanière d’exprimer sa pensée de façon indirecte
coalescenceréunion d’éléments voisins
comminatoirerenferme la menace d’une peine légale ; destiné à intimider
concussionprofit illicite qu’un agent public tire sciemment de l’exercice de ses fonctions.
crapuleuxmalhonnête et sordide ; accompli pour voler
dérélictionsentiment douloureux d’être abandonné, notamment de Dieu
dialogiqueen forme de dialogue
dirimantdont la force contraignante ne laisse aucune possibilité de recours
disputationdébat (en particulier dans le système universitaire du Moyen-Âge)
douairebiens qu’un mari assignait à sa femme lors du mariage et dont elle jouissait en propre si elle lui survivait
doxographeauteur qui, dans l’Antiquité tardive, recueillait et classait les opinions des philosophes
eccéitécaractère de singularité absolue par lequel un individu se distingue de tout autre
éléatede la ville d’Élée ; philosophes présocratiques de l’école d’Élée, comme Parménide et Zénon d’Élée
élégiecourt poème mélancolique
endémiqueespèce localisée sur une aire restreinte ; qui sévit constamment dans un pays, un milieu
entéléchieprincipe par lequel l’être trouve sa perfection en passant de la puissance à l’acte (tradition d’Aristote)
enthymèmeforme de raisonnement dans laquelle le syllogisme est réduit à deux termes, l’antécédent et le conséquent
épigonesuccesseur, imitateur
éristiquerelatif à la controverse
expédientadjectif – qui convient, opportun, utile/ nom – moyen de fortune, peu honnête ou dans d’autres cas ingénieux, auquel on recourt pour résoudre une difficulté
faire accroire à qqnmentir à quelqu’un
fluviatilequi appartient au fleuve
forclosexclu, rejeté, maintenu à l’extérieur
glèbechamp, terre qu’on cultive
gnoséologiepartie de la philosophie qui traite de l’origine, des fondements, des limites de la connaissance
hanséatiquequi appartenait à la hanse germanique, association de cités marchandes (Hambourg, Brême, Lubeck, etc.) commerçant dans la Baltique et la mer du Nord
herméneutiqueméthode d’interprétation des textes, surtout les textes sacrés.
horioncoup généralement violent ; marque laissée sur la peau par un coup
hylémorphismeidée venant d’Aristote selon laquelle l’être est constituée de deux éléments : la matière et la forme.
hypostaseprincipe divin ; chacune des trois personnes qui constituent Dieu pour les Chrétiens
hypostasierprêter une réalité à une pure abstraction
idiosyncrasiefaçon de réagir, tempérament propre à chacun
ignéqui est en feu
impavideindifférent, qui ne laisse paraître aucune peur
impécuniositémanque d’argent
impétrantcelui qui a obtenu un diplôme ; celui qui a reçu l’autorité pour faire quelque chose
imprécationsouhait de malheur contre quelqu’un
inanitionépuisement général du corps à cause de la faim
inchoatifqui est au début, qui commence
incrééqui existe sans avoir été créé
ingambealerte dans ses mouvements, démarche souple
interlopesuspect, louche
isonomielittéralement « égalité devant la loi », régime d’égalité des droits civiques apparu à Athènes en 508 av. J.-C.
janissairesoldat d’élite de l’infanterie turque qui protégeait le sultan ; garde du corps
jansénisterelatif à la doctrine de Jansenius, sur la prédestination notamment ; qui se fonde sur une morale austère
lavismanière d’exécuter un dessin avec de l’encre de Chine, du bistre, de la sépia ou toute autre substance colorante étendue d’eau
linéamentslignes élémentaires qui indiquent la forme générale d’un être ou d’un objet
louvoyernaviguer en zigzag pour utiliser un vent contraire ; prendre détours pour un but
magnanimitéclémence, générosité
mamamouchipersonne qui, dans sa charge, adopte des airs importants et s’entoure d’un apparat ridicule
manantroturier habitant dans la circonscription d’une paroisse ; homme de condition inférieure
manichéismebien et mal fondamentaux, religion du Perse Mani ; qui considère uniquement l’existence selon deux principes, le bien et le mal
marmoréenqui est de la nature du marbre
métempsycoseincarnation d’une âme individuelle qui passe successivement dans des êtres distincts (homme, animal ou végétal) au terme de chaque existence
métriopathiefaire le calcul de ses souffrances lié à une action, selon Épicure.
misophonietrouble qui déclenche la colère ou le dégoût face à certains bruits
moratoirequi accorde un délai, suspension des actions en justice
morsappareil qui se place dans la bouche du cheval pour le gouverner ; Prendre le mors aux dents – céder soudain à ses impulsions
nerviindividu qui exerce des violences, exécute de basses besognes pour le compte d’autrui
obéreraccabler de dettes ; compromettre gravement
ochlocratiegouvernement par la foule, les basses classes
omineuxlourd de présages funestes
onomastiquequi concerne les noms propres
ontologieétude des propriétés générales de l’être
ordalieépreuve dont l’issue est selon la croyance déterminée par Dieu, servant de jugement notamment au Moyen-Âge
orthopraxiecorrection d’une difformité ou d’une déformation par des moyens mécaniques ou par des moyens chirurgicaux
panacéeremède universel
panégyriqueapologie
pangrammephrase comportant toutes les lettres de l’alphabet
paralogismeraisonnement faux, dont l’erreur, contrairement au sophisme, est involontaire
parénétiquerelatif à l’exhortation morale
peccabilitésusceptible de pécher
pélégianismedoctrine de Pélage, qui soutenait que l’homme pouvait assurer son salut par ses seuls mérites
phlogistiquefluide qu’on supposait inhérent à tout corps et qui, lorsqu’il abandonnait ce corps, en provoquait la combustion
piaculairequi sert à apaiser la colère divine
picrocholinqualifie les guerres stupides opposant Picrochole à Grandgousier et à Gargantua ; conflit entre des institutions ou des individus, aux péripéties souvent burlesques et dont le motif apparaît obscur ou insignifiant
plantonsoldat de service auprès d’un officier supérieur, chargé de porter ses ordres
ploutocratiegouvernement par les plus fortunés
prébenderevenu fixe accordé à un chanoine ou à une chanoinesse; revenu attaché à quelque charge lucrative
prégnancequalité de ce qui s’impose avec force à l’esprit
prétoriengarde personnel d’empereur romain ; militaire servant un régime autoritaire
prosopopéefigure par laquelle l’orateur fait parler et agir un être inanimé, un animal, une personne absente ou morte
protreptiqueexhortation en vers
psychostasiepesée, jugement de l’âme après la mort
pusillanimequi manque d’audace, craint le risque
quodlibétalquestion choisie librement, dispute sur un sujet non préparé
ratiocinerraisonner de façon trop abstraite; se perdre en considérations interminables
recensionétude de comparaison d’un texte avec les manuscrits antérieurs
rescritordonnance, lettre d’ordres donnée par certains souverains sur une affaire particulière
rhapsodechanteur qui allait de ville en ville pour interpréter des poèmes épiques et particulièrement des passages de l’Iliade ou de l’Odyssée
rhapsodiquedécousu, désordonné
rostreéperon qui armait la proue des navires de guerre pour aider à l’abordage
se rengorgeravancer, gonfler la gorge en ramenant la tête en arrière ; faire l’important
sinécuresituation de tout repos ; emploi payé sans rien faire
solipsismeidée que la seule réalité est celle de notre être pensant, et tout ce qui lui est extérieur ne sont que des représentations
sophrosynesagesse, tempérance
soritepolysyllogisme dans lequel l’attribut de la première proposition devient le sujet d’une seconde proposition et ainsi de suite jusqu’à une conclusion qui unit le sujet de la première proposition à l’attribut de la dernière
sotériologiquethéologie concernant le salut et la rédemption par le Christ
stochastiquealéatoire
subsumerranger un cas d’espèce sous un concept plus général. (Par exemple, « Smartphone » subsume « iPhone »)
subvertirbouleverser
syncrétismecombinaison de doctrines initialement incompatibles
synoptique qui donne une vue générale ; Evangile synoptiques : dont les plans sont semblables St Mathieu, St Marc, et St Luc
téléologieétude des fins, de la finalité
thétiquequi se rapporte à une thèse ; existentiel – conscience thétique : conscience qui pose son être comme existant
truchementfait de servir d’intermédiaire
tutélairequi assure une protection
vastitécaractère de ce qui a de l’ampleur, de la grandeur (qui est vaste)
vaticinerprédire l’avenir en parlant comme un oracle, prophétiser
vétilleuxqui demande des soins minutieux ; maniaque des petits détails

Laisser un commentaire