"croire à" ou "croire en" ?

« Croire à », « croire en », « croire dans » ou « croire que » ?

On hésite parfois à utiliser le verbe « croire » seul, avec un complément direct ou indirect tel que « à », « en », « dans » ou avec « que ». Qu’en est-il ?

Croire « seul »

Le verbe « croire » seul s’utilise généralement dans la langue parlée lorsqu’on répond à une question et la suite de la phrase est sous-entendue.

Exemple : « Crois-tu qu’il pleuvra demain ? Oui, je crois. »

Croire + complément direct

Lorsqu’on emploie le verbe croire comme verbe transitif direct sans préposition, il veut dire « tenir quelque chose pour vrai » ou « considérer ce qu’une personne dit comme vrai ».

Exemple : « Elle avait beaucoup de difficulté à croire l’histoire absurde qu’on lui avait racontée. »

La forme directe « croire que » veut ainsi dire « penser que » ou « avoir l’idée que« .

Exemple : « Je crois que tu devrais renoncer à ton intervention. »

Croire + complément indirect

Employé comme verbe transitif indirect, il est suivi des prépositions « à », « en » ou « dans ».

FormesUtilisationExemples
« Croire à »Lorsqu’on croit à quelque chose ou en quelqu’un de discutable, dont l’existence est incertaine ou ne fait pas l’unanimité. On est convaincu de sa réalité et de son pouvoir.« Je crois au Père Noël./ Il ne croit pas au Diable. / Je ne crois plus à ses dires. »
« Croire en » « Croire en » a une signification plus forte voulant dire « avoir foi en ». La confiance est plus élevée, il s’agit d’une véritable adhésion qui vient du cœur pouvant entraîner un comportement moral ou religieux.« Elle croit en Dieu, il croit en l’homme. »/ « Croyez en ma sincère considération. »
« Croire dans »Contraction de « croire en le » ou, devant un nom pluriel, est généralement suivi d’un nom de chose comme complément. Rejoignant les sens exprimés par « croire à » et « croire en », cette forme, dite dans les dictionnaires comme rare, s’avère de plus en plus usitée dans le langage vivant.« Je crois dans le Grand Berger! … et dans le Diable aussi ! » (ChâteauBriand)/ « Il croyait dans les capacités de son ami, à son avenir.  » (Dictionnaire de l’Académie française, 9e édition)

Selon ce qu’on désire exprimer, on peut employer le verbe croire avec un complément direct ou avec un complément indirect introduit par les prépositions à, en ou dans.


En savoir plus sur L'ABC DU FRANÇAIS

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Un commentaire

  1. N’est pas Grévisse qui veut … et pourtant vos clarifications me vont toujours droit au cœur quelle que soit ma connaissance dans le thème abordé. Bravo et merci !

Laisser un commentaire